Le sillon alpin désigne un ruban de villes et de territoires , entre Genève, Annecy, Chambéry, Grenoble et Valence, qui, en trente ans a connu un essor spectaculaire. Sur la partie sud, entre Valence et Chambéry, se déroule actuellement l’un des plus importants chantiers de modernisation d’une ligne ferroviaire existante : le Sillon alpin sud. Objectif : améliorer la qualité des déplacements ferroviaires, et faire du train une alternative performante à la route.

Depuis le 15 février 2013, la ligne Valence Moirans est connectée à la LGV Paris méditerranée et l’ensemble de l’axe ferroviaire Valence Grenoble Montmélian fonctionne en mode électrique.

Accueil > Coupure 2012-2013

CHANTIER EXCEPTIONNEL, MESURES EXCEPTIONNELLES

Au démarrage du projet, les partenaires financiers ont fixé les engagements en matière de coûts, de délais et de service pour moderniser la ligne du Sillon alpin sud.
Pour garantir la faisabilité de l’opération en respectant ces conditions, et assurer une sécurité optimale, décision a été prise en comités de pilotage partenarial que les travaux les plus lourds seraient effectués sur des périodes concentrées et sous coupure de circulations ferroviaires.

 

Le choix de la coupure d’un an de la ligne entre Saint-Marcel-les-Valence et Moirans

Une coupure d’un an, pourquoi ?
Pour réaliser des travaux d’infrastructure ferroviaire d’une telle envergure et respecter les contraintes de délais, de coûts et de sécurité, cette solution est la seule envisageable. Cette coupure totale de 12 mois comprend 9 mois complets de travaux, elle inclut les interventions de la SNCF pour préparer la coupure (1 mois de sécurisation de la ligne), ainsi que l’ensemble des essais et opérations d’intégration système avant la remise en service commercial après les travaux (2 mois).

Un choix concerté
Ce choix a été débattu et validé avec les partenaires du projet. Les collectivités locales et associations d’usagers ont également été consultées. A noter que lors des deux derniers comités de ligne Grenoble-Valence (9 novembre et 9 décembre 2011), la question de la coupure a également été présentée et débattue.

Les mesures d'accompagnement envisagées
Réseau Ferré de France, le Région Rhône-Alpes et la SNCF travaillent depuis plusieurs mois à la mise en place de mesures d’accompagnement pendant cette période. Un service de substitution par autocars sera mis en place et le service ferroviaire sera renforcé entre Grenoble et Moirans.
D’autres mesures sont actuellement à l’étude et seront concertées avec les collectivités et les associations d’usagers.
L’ensemble des solutions sera présenté lors du prochain comité de ligne, au printemps 2012.